Développement personnel,  Enfants,  Famille,  Non classé

?Mon bébé rainbow…

_MG_6112Il y a deux ans, naissait un enfant dont j’ignorais tout…

Vous connaissez l’expression “bébé arc-en-ciel (rainbow)”? C’est un nourrisson né, après une grossesse tragique : fausse couche, mort néonatale ou encore mort prématurée.

Après tout ça…  On a du faire tout une batterie d’examens pour comprendre ce qui s’était passé. C’est là, qu’on m’a découvert un dérèglement de la thyroïde et une maladie auto-immune : le SYNDROME DES ANTIPHOSPHOLIPIDES, tous deux responsables de fausses couches à répétition.

L’endocrinologue qui a commencé mon suivi m’a alors conseillé de mettre mon corps au repos, le temps que je reprenne des forces et que je me remette physiquement et moralement.

Je m’imaginais déjà mère d’une seule enfant

ou faire des dossiers d’adoption, plus tard, bien plus tard… Quand je serais prête. Quand j’aurais acceptée. Quand j’aurais définitivement renoncée…

document-428335__340

Seulement, TU en avais décidé autrement… A peine quelques jours après l’annonce du diagnostic, j’apprends que tu es là, depuis déjà plusieurs semaines…

Dans ma tête, c’était clair, ça n’allait pas duré.

Je tue mes bébés, j’en ai déjà tué 4…

J’espérais juste ne pas avoir à revivre ce que j’avais vécu à la Clinique…

teddy-2383694__340

La gynécologue m’envoie alors chez un médecin interne, spécialiste dans les maladies du sang. Il faut rapidement mettre en place un protocole.

Je me pique chaque matin à l’héparine et je prends mon petit sachet d’Aspegic pour éviter la création de caillots qui empêcheraient le sang de circuler jusqu’au fœtus.

Je prends mon traitement mécaniquement en me demandant : “A quoi bon?”

Chaque piqure est de plus douloureuse que la précédente, l’Aspegic de plus en plus amer… Avant chaque contrôle, je me prépare psychologiquement à entendre : “c’est fini“…

Les visites à l’Hôpital ont lieu tous les quinze jours et je me demande, jusqu’à quand, je vais devoir faire ces vas et viens entre la gynécologue et l’endocrinologue…


Aujourd’hui, je culpabilise énormément de ne pas avoir réussi à m’investir dans cette grossesse. Surtout quand on sait tout ce qui se joue à ce moment-là… Tu méritais mieux que ça, mon petit trésor…


1 mois et demi avant le terme, ma gynéco me demande d’arrêter l’Aspegic. L’accouchement allait être déclenché et il fallait arrêter de fluidifier le sang, pour éviter une éventuelle hémorragie. Je continue l’héparine, jusqu’à la veille de la programmation.

Mais là encore, j’ai du mal à y croire… A ce moment-là, je suis pressée de rentrer pour savoir ce qui nous attend…

Je vous passe notre déclenchement chaotique… à base de tampon mal placé qui m’a brulé l’entrée du vagin pendant 24h… de perte de connaissance, après la pose de la péridurale…

Après l’acupuncture, la sage-femme, une dame extraordinaire qui partait en retraite en fin de semaine, décide d’aider un peu plus le travail et perce la poche des eaux.

Mon bébé nait quelques instants après dans les pleursJe ne sais pas de toi ou de moi, laquelle a versé le plus de larmes…

Après avoir expulsée le placenta, je vois tout le monde s’affairer et la sf demander à sa collègue de vite prendre une photo…

Je vous laisse imaginer mon état de décomposition “Qu’est-ce-qu’elle veut prendre en photo, elle est sympa?!?”

“- Madame en 40 ans de carrière, c’est la 1ère fois que j’en vois une, en vrai!

– Ah oui?!?”

Ça m’a l’air formidable… Mais de quoi elle me parle??? C’est là qu’elle me le tend ? et qu’elle me dit :

“- Une insertion vélamenteuse!!!

– Ah oui!!”

Ça l’a met tellement en joie, que ça doit être super, mais qu’est ce que c’est?

“- Si j’avais percé la poche 1/2cm plus bas, votre bébé aurait fait une hémorragie!”

D’accord… C’est suffisamment exceptionnel pour concerner 1% des grossesses ou 1/3000 cas et bien sûr, ça nous arrive à nous…

Enfin… Tu es là!! En pleine forme et en bonne santé!! Je vais pouvoir profiter de toi et rattraper tout ce temps qu’on a perdu…

T’as frôlé la mort plusieurs fois avant même ta naissance mon petit bébé… Et même après, ta première année de vie, n’a pas été toute rose… Loin de là… Avec la découverte de tes allergies, les problèmes digestifs, de peau, d’asthmes, de sommeil, liés à ça, tu as eu une année difficile…

Heureusement, on a vite réussi à te mettre à l’abri de tes allergènes, même si tout n’est pas résolu, ta deuxième année a quand même été bien plus sympa et je ferais tout ce qu’il faut pour que les suivantes soient encore plus heureuses pour toi, mon petit bébé rainbow… Ça te va tellement bien, ce petit surnom… Toi, la blonde aux yeux bleus… Tu mets tant de couleurs dans nos vies…

_MG_6142

Joyeux deuxième anniversaire ma petite fée! Je t’aime ❤️

Maman

Partager cet article :

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *