Famille,  Non classé

Un de mes maux, les plus précieux…??

Si vous êtes en âge et dans le désir d’avoir des enfants, vous savez que dès lors que vous arrêtez votre contraception, vous êtes prête à être mère!

C’est en nous, c’est dans nous, c’est viscéral.

On vient tout juste de finir notre dernier plaquette de pilule, qu’on voudrait déjà sentir notre ventre s’arrondir… On ne supporte pas l’attente, les mois qui passent…

Et encore, je trouve qu’on a eu beaucoup de chance ? Pour Notre Princesse, cela n’a mis que quatre mois! Une grossesse de rêve… Pas de fatigue excessive particulière, pas de nausées…

Une grossesse que je souhaite vraiment, à toute femme ❤️

Bon j’ai eu du diabète gestationnel, mais que je maitrisais par mon alimentation et un accouchement programmé un peu plus compliqué dont je vous ai déjà parlé… Mais la grossesse en elle-même, un pur bonheur!!

Puis l’envie de faire d’agrandir la famille s’est fait sentir…

Après deux fausses-couches précoces, je vous confirme que la douleur n’est en rien proportionnelle au nombre de semaines de grossesse auxquelles, ce moment arrive…

girl-690327_1920

T’entends des trucs plus débiles les uns que les autres et t’as juste envie de tout péter tellement t’es en colère… Non… Finalement t’es pas en colère… C’est juste que tu comprends pas…

En fait… Tu traverses vraiment les 5 étapes du deuil :

  • Le déni

  • La colère
  • La négociation
  • La dépression
  • L’acceptation.

Et puis un jour…

pregnant-2277768_1920

Je le sais, je le sens :

Je suis enceinte!

Je fais quand même un test pour savoir de combien et je prends tout de suite rendez-vous avec gygy, histoire de vérifier si tout se passe bien. Elle me fait une première échographie de contrôle…

th

2 sacs!! La folie!!

Ça tourbillonne dans ma tête, est-ce que je suis contente? Deux, ça va juste être complétement dingue!! Va falloir changer de voiture! Comment va réagir le Padre? On va jamais s’en sortir!! D’autant plus que notre Grande ne dort pas la nuit… C’est pas possible??? >> Ça, c’est la tête…

Au fond de moi, je suis folle de joie ❤️❤️

Elle me dit qu’un des deux n’est pas développé… Je lui demande alors s’il peut s’agir d’un simple écart de croissance : “Je ne peux pas vous dire, il faut attendre la prochaine échographie.

Je n’ai pas grand espoir…

Étrangement, je n’arrive pas à me réjouir totalement que bébé aille bien, j’ai ce goût amer pour le deuxième, qui me reste en bouche…

Voilà, enfin arrivé le jour de l’échographie du 1er trimestre! Une fête pour nous et l’occasion de le présenter à sa grande sœur ❤️

Même si c’est complétement déraisonnable et que ça me fiche la trouille, mon cœur de maman ne peut s’empêcher d’espérer que juju se sera développé et aura rattrapé son retard…

Les 1ères images ne laissent aucune place au doute… Tout est fini.

Pour avoir déjà eu 1ère grossesse sans encombre, on sait à quoi doit ressembler un fœtus à 12 semaines et là, c’était clairement pas le cas.

La petite poche a quasiment disparu et mon bébé n’a pas du tout la forme qu’il devrait avoir?!?

Je suis sonnée, je m’interroge… Mais en jetant un coup d’œil en direction de Doudou, j’ai compris…

Il fallait faire bonne figure pour notre petite puce qui était là et qui attendait de découvrir son petit compagnon de jeux.

Elle allait avoir deux ans dans quelques semaines… Comment lui expliquer? Quels mots choisir? Alors que moi-même je ne comprends pas…

Il fallait rapidement programmer “une aspiration”, comme ils disent…

Je m’étais sentie bien fatiguée, mais j’ai imaginé que c’était normal. Chaque grossesse est différente… Je ne me suis pas écoutée. Je ne suis pas allée contrôler… Je culpabilise beaucoup…

Dès le lendemain matin, je suis reçu à la clinique pour qu’on m’explique ce qu’il va se passer.

J’ai rien compris, j’ai pas vraiment écouté…

Je suis trimballée de spécialiste en spécialiste (gynécologue, anesthésiste…).

Je déambule dans les couloirs, tel un pantin… Mon corps est là, mais mon esprit est ailleurs…

Je revis, je revois en boucle les images de cette échographie, qui devait être magique…

Une fois mon inscription faite, je rentre chez moi pour me préparer pour le lendemain.

J’ai rendez-vous tôt le matin, 7h30. L’intervention se fait en ambulatoire, c’est monnaie courante…

Seulement, là non plus, les choses ne se passent pas comme prévues.

Je suis nue enfin c’est tout comme avec cette blouse particulièrement indécente, dans ce box froid, depuis des heures sans que personne ne soit venue me voir.

J’appelle donc l’infirmière qui me dit qu’il faut patienter, qu’on va me prendre.

Je vois les patients défiler, ils arrivent, ils partent au bloc, des nouveaux arrivent, ils partent au bloc. C’est le défilé, sauf dans mon box…

Je suis à jeun depuis la veille, c’est pas que j’ai particulièrement faim, vous vous en doutez… Je n’ai pas eu le temps de digérer la nouvelle, qu’il faut déjà que je subisse ça…

A 12h, je demande à mon chéri de rentrer, pour qu’il mange un morceau et qu’il s’occupe de notre petite poupée, qui doit se demander ce qu’il se passe.

C’est l’occasion de me retrouver seule avec mes émotions, je sais pas si je dois tout lâcher ou attendre qu’on en finisse. Je décide de tenir bon, faudrait pas craquer au moment d’aller au bloc…

A 13h, j’appelle à nouveau…

La pauvre infirmière est désolée, elle ne comprend pas… Elle part se renseigner…

J’apprends que le chirurgien a omis de m’inscrire sur le planning du bloc… Dès qu’un créneau se libère, je passe…

Et là, va savoir ce qui se passe dans ma tête, je commence à espérer… Je me dis que cette attente n’est peut-être pas vaine.
Je me surprends à prier, à imaginer qu’ils s’étaient trompés et qu’ils allaient s’en rendre compte avant de faire l’intervention. Ce n’est pas possible autrement.
hands-2274255_1920

On dit toujours qu’il y a une raison aux choses qui nous arrivent, je me disais que c’était surement pour leur laisser le temps de se rendre compte de cette erreur…

A 15h, la patience m’abandonne…

Je suis plutôt discrète comme fille et j’ai tendance à vouloir me fondre dans les murs plutôt que de me faire remarquer mais là, ça en est trop!

Je me sens monter en moi, une boule de rage, je me sens comme transformer…

Je suis remplie de haine et de colère!! De par la situation qui m’emmène là et de me voir traiter, ainsi… J’explose!! Je hurle dans les couloirs, je tambourine à toutes les portes!!

Je ne suis peut-être qu’un simple numéro, une simple “aspiration”, pour vous! Mais moi, je suis rentrée à 07h30, pour qu’on me retire mon bébé mort, depuis 15 jours!!

C’était un cri du cœur, comme un appel à l’aide pour qu’on fasse quelque chose de moi…

Si bien que j’ai fini par interpeler certains médecins et le chirurgien a enfin daigné venir me voir.

doctor-563428_1920

J’étais dans un tel état de rage, que j’aurais pu tout casser, quand il m’a dit : “Si vous n’êtes pas contente, vous pouvez toujours revenir la semaine prochaine.

Ils se prennent pour Dieu, parce qu’ils ont un peu de pouvoir, ces imbéciles!!

Je n’avais plus rien à perdre :

Ce n’est pas de ma faute, si vous n’êtes pas foutu d’inscrire un nom sur une liste!!

Si c’est effectivement une petite intervention, comme vous le dites, vous n’avez qu’à la pratiquer dans un couloir comme un chien, ça ne sera pas pire que ce que vous êtes en train de me faire subir!

Je veux que ça soit fait! Je veux rentrer chez moi! Je veux que ça s’arrête!”

15 minutes, après j’étais sur le brancard…
A mon réveil, je cherchais du regard une personne compatissante :

– C’est fait? – Oui, c’est fini… m’a répondu une gentille infirmière.

C’est à ce moment-là, que j’ai senti les 1ères larmes couler…
Puis, j’ai repris ma vie, comme ci de rien n’était. J’ai préparé l’anniversaire de Ma Princesse… Je n’en ai plus jamais parlé.
Parler à qui? Qu’en dire? Les gens sont incapables de comprendre et pour m’éviter d’entendre des bêtises, j’ai préféré en faire un de mes maux, les plus précieux…
secret-2725302_1920

Partager cet article :

28 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *