Chaque anniversaire est une occasion de renaitre

🌈Bonjour, bonjour!🌞

 

🎉 C’est mon anniversaire! 🎁Enfin plutôt celui de la page Facebook… Mais finalement, c’est un peu pareil…

 

Il y a de ça, 3 ans, je naissais, une nouvelle fois !  

 

Il y a 3 ans, jour pour jour, mon monde a basculé… Sur un constat très simple, finalement, que toutes les femmes et les mamans plus particulièrement, connaissent bien : celui de faire passer tout le monde avant soi-même.

 

A ce moment-là, les publications au sujet de la charge mentale envahissaient notre quotidien. Vous avez sans doute, tous, déjà vu, la fameuse BD d’Emma. C’est beaucoup moins sûr pour celle d’Aline de Pétigny… Et pourtant… C’est celle-là, qui a été la plus révélatrice pour moi…

Agissant comme un électrochoc, remettant en question mes schémas de pensées, de fonctionnement, acquis et transmis, qui façonnent à la perfection, les mémoires transgénérationnelles et croyances limitantes, que j’ai commencé à déconstruire une à une, grâce à ce tout petit défi initié en 2017.

 

A l’époque, le visuel et les textes étaient mal-construits voir maladroits, mais l’idée reste la même… J’ai toujours une émotion particulière, à son souvenir…

 

 

… et le même désir, bien présent, de faire en sorte d’éveiller nos consciences, parce que :

 

  • Non, nous ne sommes pas des victimes !

 

Je sais que certains se plaisent à le croire et à un moment, je vous l’avoue, j’y ai bien cru, moi aussi… mais la vérité, c’est que rien, ni personne, ne peut nous obliger, à faire ce qu’on n’a pas envie de faire, à part nous-mêmes.

Nous sommes libres de retirer les chaines, qu’on a mis à nos pieds. Elles sont trop lourdes à porter, nous empêchent d’avancer et pour la plupart, elles ne nous appartiennent même pas!

Autant de bonnes raisons de s’en délester et de soulager les générations à venir…

 

 

  • Nous avons le choix !

 

Il est important de comprendre que nos choix sont aussi importants, que nos non-choix, mais qu’on ne peut tenir personne d’autre que soi, pour responsable, de ne pas avoir su prendre nos décisions.

 

Si une situation ne te plait pas, fais en sorte de la changer ou assumes.

 

Il en est de notre responsabilité d’adulte, de parent et tout simplement d’être humain… de ne pas être fataliste, de ne pas se contenter d’un « c’est comme ça », si on estime que ça peut être différent.

 

  • Notre voix compte !

 

 

En effet, nos interactions avec l’autre, résident dans les codes sociaux qu’on a acquis de nos expériences et reçus en héritage de notre famille.

Ça ne signifie pas que c’est la seule manière d’agir et qu’on n’a pas d’autre choix que de faire, comme ça a toujours été! (voir point ci-dessus)

 

  • Notre pouvoir est limité !

 

On est tous des wonders ! On a tous des pouvoirs !

 

 

Encore faut-il les accepter et en assumer la responsabilité.

 

Et oui, parce que qui dit pouvoir, dit responsabilité !

 

On n’est pas venu, ici, pour subir sa vie !

 

Aller de contraintes en contraintes, s’éteindre à petit feu dans la fameuse routine : métro/ boulot/ dodo, même en ajoutant un peu de piment : maison/ crédit/ enfants, ça ne suffit pas!

 

On est venu, ici, pour vivre, pas survivre!

 

On est venu, ici pour rire, sourire, voir, découvrir, aimer, se tromper, tomber, recommencer, continuer, avancer, apprendre, échanger, partager, kiffer…

 

Il n’y a pas de moment idéal et il n’est jamais trop tard, pour changer et aller vers ce à quoi, on est destiné.

Ne cherchons pas d’excuses ! N’attendons pas que les enfants soient grands, d’avoir un meilleur emploi, d’avoir remboursé le crédit, que les planètes soient alignées…

 

Le changement, c’est qu’on le décide !

 

Si vous êtes d’accord avec ça, reprenez le pouvoir et rejoignez-nous en prenant soin de vous, avant tout…

 

 

Partager cet article :

Aucun commentaires

Laisser un Commentaire